Aaron Lynn Thoden

Aaron Lynn-Thoden est un homme politique alderaan. Chancelier Suprême de la Confédération d’Alderande de 1990 à 1992, Gouverneur de la Marche d‘Alderande de 1993 à 2000, Aaron Lynn-Thoden est né en 1954 à Aldera (Marche d’Alderande) et est mort assassiné en 2000 à Aelgera (Korriban).

Biographie

Un destin d'homme politique

Né dans une illustre famille de politicien issue d’une longue lignée aristocrate, Aaron Lynn-Thoden fit ses études dans le plus prestigieux lycée d’Aldera et termina ses études à l’Institut Supérieur d’Études Politiques. Il entra dans l’administration à la Chancellerie en 1981 sous le mandat de Theris Elleas Valorum.

En 1986 il fut élu sénateur de la Marche d’Alderande lors de la démission de son père en entra dans l‘opposition contre Koeve. Son nom le rendit très populaire au Sénat et il se revendiqua de la « lignée politique » de Valorum. Il soutint la plupart des prises de position de la présidence courtoise de Grant et se fit de plus en plus connaître lors de nombreux discours politiques. Les élections blanches de 1986 prévoyant déjà la victoire prochaine du camp des loyalistes (parti de gauche qui soutenait Valorum) ceux-ci le désignèrent comme le prétendant à la Chancellerie dès la printemps 1989. Il fut effectivement élu en janvier 1990 Chancelier Suprême et s’afficha directement comme continuateur de la politique sociale de Valorum.

Chancelier Suprême

Prônant un renouveau politique il renouvela le personnel de la Chancellerie, nomma Samuel de Velde au Haut Commissariat (un civil) et s’entoura d’un jeune bureaucrate comme Doge : Alysha Lypizzan. La crise économique le poussa à proposer une Réforme Générale de l’Économie (RGE) que bien que soutenue par le Sénat ne fut finalement pas appliquée face aux tentatives de l’opposition et de l’ineptie des bureaucrates. Les Modérés entrèrent peu à peu dans l’opposition avec pour leader Vickus Grant qui même après plusieurs rencontres ne fut toujours pas satisfait notamment en politique étrangère où le projet de l’ancien Chancelier pour régler la Crise de Belteralis, le Traité de Santiago II, ne fut pas appliqué par un laxisme de la part de Lynn-Thoden. Celui-ci tenta de résoudre le problème qui divisait le monde en rencontrant le président Bourgeault à Kaalvirus (Elghinn) mais rien de nouveau ne fut apporté. Son échec sur la scène internationale le rendit impopulaire et sa réforme économique restera en suspend alors que la situation empirait. Il décida de faire appel au Suprême Conseil de la Confédération réunit exceptionnellement à Teluskan (Miskame), mais quelques membres du Sénat, menée par la sénateur Lilith Duska, se réunirent pour voter une motion de censure que la plupart des sénateurs acceptèrent dont le camp des Modérés. Aaron Lynn-Thoden devait quitter la Chancellerie.

Un opposant à la montée en puissance de Dante

Il décida de rejoindre les rangs du Sénat alors âgé de 38 ans et se posa comme opposé à Lyon Maxence puis à l’instauration de la Loi Martiale en 1992 du Haut Commissaire Cyprius Dante. La Révolution éclata et le Sénat fut dissout. Ranth DeKleus et Dante instaurèrent le Directoire et Lynn-Thoden fut acclamé à Aldera comme nouveau Gouverneur de la Marche d’Alderande devant la démission de Troven Kalhana. Jusqu’en 1996 il soutint avec réticence les mesures centralisatrices des différents Directeur puis s’opposa totalement à Cyprius Dante qu’il qualifiait de « dictateur en puissance ». L’instauration du Consulat et son opposition affichée ne l’empêchèrent pas de rester Gouverneur et ce malgré les restrictions imposées par la Constitution de 1996. En 1999, Aaron Lynn-Thoden rejoignit la fronde des parlementaires à Lotçie qu’il soutint officiellement se posant ainsi en dissident politique. L’expérience fut un échec et Dante gagnait en popularité. Lynn-Thoden fut blessé à Lotçie par un soldat du Consulat et sa blessure l’handicapa jusqu’à sa mort. Il continuait de fustiger publiquement contre Dante, sûr que sa popularité suffirait à le faire entendre. Il mourut assassiné dans d’étrange circonstance en pleine nuit à Aelgera suite à un entretient secret avec le Gouverneur du Korriban.

Politique

Aaron Lynn-Thoden fut souvent perçu comme un politicien influençable et peu sûr et on porta la plupart de ses échecs du fait de son manque d’expérience politique et de son très jeune âge lors de son ascension à la Chancellerie (il n’avait que 36 ans). Le reste de sa carrière politique fut marquée par une opposition constante au régime en place et des prises de position franches et nettes qui constataient avec la politique mesurée qu’il avait mené en tant que Chancelier Suprême.

Aaron Lynn-Thoden se revendiqua tout le long de sa carrière politique du Néo-Socialisme de Mither Albucerque et de la politique de Theris Elleas Valorum mais la situation économique de son mandat ne lui permit pas de mener à bien tout ses projets politiques.

Précédé par Aaron Lynn Thoden Suivi par
Vickus Eanor Grant Chancelier Suprême d'Alderande (1990-1992) Lyon Maxence

Voir aussi…

- La Chancellerie d’Alderande
- Theris Elleas Valorum
- Ambre Lynn-Thoden
- Oguste Lynn-Thoden
- Le Néo-Socialisme alderaan
- La Révolution Alderaane de 1992

Unless otherwise stated, the content of this page is licensed under Creative Commons Attribution-Share Alike 2.5 License.