Alexandra Neglez

Une figure majeure du féminisme sthanor

Alexandra Neglez naît le 22 mars 1971 à Xêrnpol, une ville proche de Hersan, Flakisthan Occidental. Ses parents sont de modestes employés communaux, avec déjà trois enfants à leur charge; elle grandit donc assez difficilement, trouvant comme seul refuge l'école. Faute d'argent pour financer ses études supérieures, ses parents l'incitent à prendre un travail non-qualifié comme eux, mais elle désire ardemment rejoindre l'Académie Navale de l'Exaçisthan, où elle peut théoriquement bénéficier d'une bourse. Malgré toutes les difficultés qu'elle rencontre (la SMW est toujours un corps d'armée strictement masculin), elle obtient une "dérogation spéciale" de la part de l'Etat-Major Général de la Confédération et devient la première femme à devenir officier de la Marine Confédérée en 1995, étant même membre d'honneur de sa promotion. Quelques temps plus tard, elle devient célèbre en entamant un combat très médiatique contre l'attitude de son corps d'armée, demandant à devenir commandant de vaisseau (1998), puis membre de l'Etat-Major Général de la SMW en 2005, où elle fait la connaissance du Maréchal Flak V qu'elle n'apprécie néanmoins que très modérément.
Lors des Présidences-Souveraines de Nerfo Yger et de Narbastcho Romarinskyior, Alexandra Neglez, promue Contre-Amiral en 2007 malgré ses déclarations contre son corps d'armée, continue à supporter divers mouvements féministes et est à l'origine de leur poussée dans les rangs de la Marine Confédérée, dernier corps d'armée à pratiquer le "tout-masculin honteux pour les Sthans et écervelant pour leur Marine" qu'elle dénonce vigoureusement.

L'engagement puis la désillusion

Participant de loin à la Campagne de Krigerania puis au Ier Conflit du Nord-Est, Neglez, promue Vice-Amiral, est rapidement remarquée par Ekrent Prynzhev qui la convainc de rejoindre ses rangs; elle se retrouve ainsi mêlée à l'oligarchie qui caractérisera la deuxième phase de l'Empire, devenant Ministre des CCPTS en 2013.
Sous la Régence de Violone Flak, elle est couverte par l'amnistie généralisée et rejoint les rangs du RSPS. Elle participe au Serment de Sthanispol et devient Cinquième Maréchal de l'Union Restaurationniste, en devenant ainsi la femme la plus haut gradée avant le Major-Général (Air) Lucille Alxander. Vice-Chef de l'Etat-Major de la RSSMW après Serzert Degrön von Incklenburg-Ylnorosz, elle commande la IIIème Flotte Aéronavale chargée de pourchasser la Flotte Blanche de Seraz Romarinskyior au large de l'Amerzone; pendant la guerre, elle mène diverses sorties contre les Marines alderaanes et gollachoises, bénéficiant d'un statut particulier puisque Degrön von Incklenburg-Ylnorosz, en tant qu'Amiral-Chef de la NN Maritime, commande surtout les sous-marins nucléaires d'attaque et côtiers.

De plus en plus déçue par la conduite de la guerre et les atrocités dont elle a vent à l'instar de Tallinno Zepny et de Gernö Zjuirnet, elle fomente avec eux le coup d'Etat qui élimine le Vozhd Armand Jukley-Wernh et ses Maréchaux, au premier rang Zensther Xêrn, et reçoit de Zepny le pouvoir provisoire après son annonce de la capitulation des forces Restaurationnistes.

L'engagement à la tête de la République

Proclamant unilatéralement la République Sthanore, Alexandra Neglez bénéficie néanmoins d'un large soutien de la part de la communauté internationale, se présentant comme celle chargée de rétablir la démocratie aux Sthans et entame la réconciliation nationale (sa première grande mesure sera d'accorder l'amnistie aux membres de l'Aigle Blanc et aux exilés, sa seconde de faire préparer des élections). En effet, elle s'engage totalement dans la cause de la reconstruction, multipliant les visites dans les hôpitaux de campagne, les chantiers, les zones en décontamination ou les villes endommagées, puis effectuant une série de voyages à l'étranger (notamment en Epyonia et en République Armée Flakgradie).

La fin de règne

Confrontée à l'opposition croissante menée par le jeune Général Dminther Aeklens, chef du Néomouvement, Alexandra Neglez et son parti sont progressivement acculés. Sans majorité, la République ne peut pas voter son budget: la première Présidente de la République démissionne peu avant la moitié de son mandat, s'exilant au Gollach comme Nerfo Yger et laissant le Parti de la Prospérité à d'autres, comme Juliert de Molinasko ou Dezamner Liknoër.

Précédée par Alexandra Neglez Suivie par
Armand Jukley-Wernh Chef du Gouvernement Provisoire de la République (2019 - 2020) Poste supprimé
Poste institué Amiral Suprême et 1ère Présidente de la République Sthanore (2020 - 2021) Dminther Aeklens
Précédée par Alexandra Neglez Suivie par
Poste unique Amiral, Vice-Chef de l'Etat-Major des Forces Navales de l'Union Restaurationniste des Sthans
(conjointement avec l'Amiral-Chef Serzert Degrön von Incklenburg-Ylnorosz) [2015 - 2019]
Poste unique
Unless otherwise stated, the content of this page is licensed under Creative Commons Attribution-Share Alike 2.5 License.