Alexandre Ier

Il existe en réalité trois souverains portant le nom d'Alexandre Ier : l'un est Roi des Amnésians, l'autre Empereur des Sthans et le troisième fut Grand-Duc de Janakan.

Alexandre Marc Patrick de Stone (Amnésia)

Connu sous le nom d'Alexandre Ier, était le Roi des Amnésians.

En 2001, il est couronné Prince de Gaspésie. En 2004, il succéda à sa mère et est couronné Roi des Amnésians.

Il a deux enfants, le prince Gabriel de Gaspésie et la princesse Michelle de Stone, duchesse de la Nouvelle-Acadie.

Il décéda le 8 février 2007.

précédé par Alexandre Ier suivi par
Patricia Ière Roi des Amnésians
2004-2007
Alexandre II

Alexandre Vilnius Thomas Flak de Hersan (Sthans)

Né Aleksandr Vilniusz Tomakin Flak VII [transcr. Alexandre Vilnius Thomas], devenu Aleksandr I Flak-Hersanê [transcr. Alexandre Ier Flak de Hersan] après avoir été couronné Empereur des Sthans. (Voir Empire des Sthans.)

Un héritier espéré de la dynastie Flak

Descendant de l'illustre famille Flak, au pouvoir aux Sthans de façon ininterrompue depuis 1868, le jeune Alexandre Flak VII naît le 13 novembre 1979 dans le bastion familial de Hersan, Flakisthan Occidental, et côtoie rapidement les descendants d'autres amis du pouvoir, tels Seraz Romarinskyior ou les frères Walkinysztche. Il est assez éloigné de son grand-oncle le Maréchal Flak V, mais le sixième de ce nom, Alexandre V. T. Flak VI, a innové en étant le premier "descendant de pouvoir" (neveu aîné du Président-Souverain en place) à devenir père lui-même, ce qui fait du jeune Alexandre une curiosité. Néanmoins, son grand-oncle et toute sa famille insistent pour qu'il soit élevé aussi normalement que possible, fréquentant des écoles publiques.
A l'école et dans ses études, il se révèle un élève intelligent mais inconstant, terre-à-terre et engagé politiquement mais mélancolique et plutôt distrait, ce qui lui ferme la porte de l'Institut Akmar Nibelung et de l'Académie Militaire Nationale de Nïlior, à la grande déception de sa famille. Il s'engage donc sans trop y croire à l'Académie Navale de Sthanzharb, où il se révèle être finalement un bon aspirant-officier promis à une bonne carrière dans la SMW. Néanmoins, le décès de son grand-oncle le peine énormément, et ce n'est qu'avec difficulté qu'il atteint le rang de Commodore en 2007, tout en se mettant à fréquenter l'Amiral-Chef Narbastcho Romarinskyior.

La guerre civile et l'Empire

Tout en se mettant à fréquenter Nerfala Sernü de Basse-Stékhanie, sa future épouse, Alexandre entre timidement au Parti Social-Libéral où il n'obtient que des postes subalternes; mais, s'instruisant beaucoup auprès d'Ozarent Klent et du Président-Souverain de la Confédération, il devient un diplomate chevronné, voyageant notamment en Alderande et en Eversex, où il devient Ambassadeur lors du début de la Campagne de Krigerania. Participant à l'insu de son gouvernement à la fameuse Conférence d'Enjolras, il assiste en direct à la décomposition de la Confédération et au début du Ier Conflit du Nord-Est. Lors d'une conférence au Palais Kronderveld, à Aldéra, il est nommé Chef du Gouvernement Provisoire et chef des armées de la Confédération, qu'il mène en compagnie d'Ilyanilos Walkinysztche, avec lequel il se disputera plus tard quant aux positions à prendre envers l'Empire d'Alderande.
Suite à la victoire des armées coalisées, il est à la tête du mouvement impérial, et remporte assez logiquement les votes d'une majorité de parlementaires pour sa maison, loin devant celle des Kanorf. Anobli et couronné en grande pompe sous le nom d'Alexandre Ier, il nomme Dezaqnyû Jillo comme Consul Impérial, mais doit composer avec l'opposition Libérale-Nationaliste emmenée par son grand ennemi, Veruan Kanorf.
Après le quasi-coup d'Etat d'Ekrent Prynzhev et lors de l'oligarchie militaire qui s'en suit, on lui reprochera largement son attentisme politique malgré le soutien à couvert qu'il offre à l'Aigle Blanc, mais il garde néanmoins son poste et son prestige. Le lendemain de son mariage officiel avec Nerfala, il est néanmoins forcé de fuir, et nomme sa cousine Violone Régente sans pour autant abdiquer lui-même.

L'exil

Réactivant personnellement les structures de l'Aigle Blanc, principalement en R.D.Chilia l'Empereur déchu consacre toute la période de la Régence à un militantisme assez passif et, avec l'aide de cadres tels qu'Ylnert Karjan ou Seraz Romarinsyior, prépare l'"institutionnalisation" des communautés d'exilés, en organisant notamment des élections en exil. Cette période sera assez difficile pour le couple impérial, malgré la naissance du prince Gustave-Alexandre Flak de Hersan en 2014 et des jumelles Lömyna et Klara-Joanna en 2019.
Isolé après le retour de l'immense majorité de ses cadres aux Sthans après la proclamation de la République, le couple impérial, assisté seulement de Seraz Romarinskyior, Konstantin Ripyatt et Cisznejü Lanfkar-Jedhem, revient aux Sthans sans trop d'espoir de jamais revoir le pouvoir sur la proposition de le faire rentrer "avec les honneurs de la Nation" formulée par l'Amiral Alexandra Neglez, et se consacre quasi-exclusivement à la littérature et à ses enfants: on doit notamment à Alexandre Ier un Traité de l'Histoire Sthanore réalisé en collaboration avec l'Institut Polyculturel de Moreskan, Janakan, ainsi qu'une collaboration au IIème Dictionnaire de Géopolitique du 52-Paradisiaque Vincenze Utti.

Sous la République Sthanore

Bénéficiant du compromis de la Double Régence, Alexandre Ier est rapidement remis sur le devant de la scène politique, devenant un chef d'Etat bis avec le titre d'Empereur-Régent de la République; il dirige en même temps le Conseil de Régence et diverses institutions de l'"Empire Républicain", et voyage régulièrement aux côtés de l'Amiral Alexandra Neglez. Durant cette période, un quatrième enfant naît: Adalbert Flak de Hersan, en 2021.

Précédé par Alexandre Ier Suivi par
Narbastcho Romarinskyior Empereur des Sthans (2010 - 2019) Violone Flak de Hersan
Rang unique Amiral Suprême d'Empire et de la SMW Rang unique
Poste créé Président du Conseil des Armées (2010 - 2013) Ekrent Prynzhev
Poste créé Empereur-Régent de la République (2019 - ) Alexandre II
Poste unique Président du Conseil de Régence (2020 - ) Poste unique
Précédé par Alexandre V.T. Flak VII Suivi par
Poste créé Ambassadeur des Sthans en Eversex (2009) Herrert Zonnom
Poste créé Chef du Gouvernement Provisoire (2010) Poste aboli
Ilyanilos Walkinyzstche Chef d'Etat-Major Général de la SW (2009 - 2010) Lynay Molnert

Alexandre Ier de Janakan

Né le 2 février 1635, il fut comte de Viriey de 1661 à 1682 sous le nom d'Alexandre III, avant d'être fait Grand-Duc de Janakan par les Etats de 1682. Il ne sera couronné que le 19 décembre 1687 après la signature du Traité de Livelle.

Prince de sang discret, il essaya de protéger son comté de la Grande-Guerre Civile déclanchée par l'assassinat du comte de Hoos par le Grand-Duc Léopold V (14 novembre 1672). Cependant, son frère, le vicomte Charles, ayant pris la tête de la Deuxième Révolte des Princes , il fut déclaré lèse-majesté et son comté fut officiellement mis sous séquestre (1675).

Après la victoire lors de la bataille de Gageaire (octobre 1675), il proclama l'indépendance de son comté et soutint officiellement les mutins. L'apaisement général décrété par le Grand-Duc Louis III lui permit dans un premier temps de faire sa paix avec la dynastie régnante. A sa mort (août 1677, empoisonné ?), le Grand-Duc Frédéric (II) profita du rassemblement de la cour pour le deuil pour arrêter les participants aux révoltes princières. Le comte Alexandre fut arrêté et jugé avec son frère mais seul ce dernier fut comdamné à mort. Ce Coup d'Algébran et l'éxécution du vicomte Charles déclanchèrent la Troisième Révolte des Princes.

Libéré par le Grand-Duc, le comte Allexandre refusa de prendre la tête de la révolte. Il fut alors considéré comme un modéré, seulement opposé à la tyranie princière. Il essaya vainement plusieures médiations entre les princes et le Grand-Duc, ne rencontrant d'échos que dans la bourgeoisie et la petite noblesse. C'est cette modération qui le fit proclamé Grand-Duc par les Etats.

Pendant 5 ans, il travailla habilement à mettre fin à la guerre civile. Il prit lui-même la tête des troupes grands-ducales lors de la bataille de Valguières. Vainqueur, il fit preuve de beaucoup de modération au Traité de Livelle, pardonnant aux révoltés comme aux légitimistes.

Après avoir rétabli Hautjardin comme capitale, il accorda en 1688 la Charte (dite Alexandrine), véritable constitution introduisant la réunion quinquennale des Etats Généraux et la liberté des cultes dans le Grand-Duché. La fin de la Guerre Civile marquant le retour d'une certaine prospérité, son règne fut considéré comme un âge d'or.

Sans enfant malgré trois mariages, il favorisa la succession dans la branche d'Ergün notamment en mariant sa seule nièce au comte d'Ergün, le futur Grand-Duc Philippe IV.

Il est mort le 5 mai 1711 à Hautjardin. Il fut le seul représentant de la branche des Romons Presnes Viriey.

Précédé par Alexandre Ier Suivi par
Frédéric II Grand-Duc de Janakan Philippe IV
Unless otherwise stated, the content of this page is licensed under Creative Commons Attribution-Share Alike 2.5 License.