Gunter Kerdell

Gunter Kerdell est un philosophe alderaan et théoricien de l'Angisme en Alderande. Il est né en 1921 à Dersek en Iron Mind et est mort en 1997 à Doelghem en Alderande.

Né à Dersek en Iron Mind en 1921 de Katheryn Melverisk et de Karl DeFreven Kerdell de nationalité alderaane, Gunter fréquente d’abord l’école centrale de sa ville natale avant que ses parents émigrent en Alderande pour ses 10 ans en 1931. Installé d’abord à Prodovandrog (Uskar) la famille déménage définitivement à Vertigo (Tankin) où Gunter obtient un diplôme général avec les félicitations du Recteur. Il intègre alors l’université de Vertigo où il obtient une agrégation de philosophie politique puis un doctorat en 1948. Il obtient une chaire de philosophie politique à l’université d’Aldera.

En 1953 il écrit son premier livre où il tente d’expliquer les raisons de la difficile formation de la Confédération d’Alderande dans Une Confédération inespérée. Le livre est salué par la critique est annonce la création prochaine de la Confédération en 1976. Deux ans plus tard son livre Une nouvelle idée du futur lui fait perdre beaucoup d’admirateurs, son livre est jugé « immoral » et « prêchant une vision politique autoritaire ». Il y défend l’instauration d’un état totalitaire qu’il justifie par la nécessité l'asservissement de l'homme pour arriver à un épanouissement de la Société et développe alors le terme de Supranational (sepruskeniltes). Il légitime de ce fait ce qu’il appelle le « monopole de violence de l’Etat ».

Son idée du collectif avant l’individu et de l’action justifiée de l’Etat dans la vie publique, privée et économique le rend vite impopulaire auprès des premiers libéraux et des politiciens en général. Après un voyage en Iron Mind de 1960 à 1967 où il devient professeur de philosophie alderaane, il y publie ses ouvrages qui reçoivent une meilleure critique bien que fort relative. De retour il entame une carrière de politicien en participant aux élections dans le Korriban. Il y devient Electeur jusqu’en 1970 et publie de nombreux articles de journaux et de livres dont De la démocratie (1971) et De la moralité en politique (1973) où il affirme comme Machiavel que « la fin justifie les moyens ».

En 1974 il développe sa véritable théorie dans Le Supranational où il dresse le portrait de la société imaginaire qu’il se fixera comme but. Il sera alors considéré comme un extrèmiste autoritaire et sera évincé de la politique. En 1976 il soutient la création de la Confédération d’Alderande en déclarant : « Alderande s’élève » mais se porte comme ennemi de Darashka au Sénat. En 1980 il publie son dernier livre Në Manifesto en créant le Parti Supranational mais les deux seront interdit sous pressions du Chancelier Suprême Valorum. Il devient ensuite conseillé du Chancelier Suprême Koeve de 1983 à 1986 alors âgé de 65 ans. A la destitution de Koeve il se retire pour organiser des conférences et écrire de nouveaux livres. Ce fut en 1995 qu’il revint lorsque Cyprius Dante devint Directeur pour la troisième fois mais on le vit aussi apparaître à la télévision lorsqu'il rencontre en personne le Premier Citoyen mindien de l’époque : le controversé Léon Drimberg. Il se porte garant du changement prôné par Dante et le soutiendra en 1996 lors de l’instauration du Consulat. Il le reniera en 1997 en affirmant qu’il s’était « détourné du supranational » mais Dante lui rétorquera qu'il ne « s'y ait même jamais tourné ». Après un rapide séjour en Iron Mind où il y rencontre de nombreux politiciens (notamment Simon Ange à l'époque), il meurt à son retour en 1997 à Doelghem dans le Korriban et fut inhumé en Iron Mind.

Kerdell est considéré comme le père de ce que l’on appelle de nos jours l’Angisme alderaan etHector d’Enghien continua sa théorie. Sa pensée inspirée d’anciens philosophes reste cependant peu répandue en Alderande alors qu’elle forme la base de la pensée politique mindienne depuis l’instauration de l’Angélisme en 2001 comme doctrine politique officielle de l'Iron Mind.

Voir Aussi :
- Angisme (avec des extraits de Në Manifesto)
- Angélisme
- Hector d'Enghien

Unless otherwise stated, the content of this page is licensed under Creative Commons Attribution-Share Alike 2.5 License.