Vickus Eanor Grant

Vickus Eanor Grant est un haut fonctionnaire et homme politique alderaan. Il assura le poste de Doge (1983-1986), de Chancelier courtois de la Confédération d'Alderande (1986-1990) puis de Directeur (1995). Il est né en 1936 à Boesthesvael dans l’Armandache et mourut assassiné en 1995 à Aldera.

Biographie

Un haut fonctionnaire

Issu d’une famille de fonctionnaire, il fit ses études à l’Institut des Hautes Études Politiques de Vandoyn et entra dans la fonction publique à 26 ans en devenant conseiller à la Chambre de Commerce de l’Union Libre du Nord à Hos. En 1968, il devint conseiller à la Chancellerie et il rejoignit le mouvement unioniste d’Alemoth Darashka qu’il rencontra à de nombreuses reprises. En 1970, il présida le Conseil de l’intérieur de l’ULN et encouragea officiellement l’union avec le sud. Il fut alors élu à la Constituante de 1976 suite au Traité de l’Union d’Aldera et se présenta comme défenseur de la décentralisation.

Lors de la proclamation de la Confédération il entra dans le conseil privé de Darashka et à l’investiture de Theris Elleas Valorum en 1980 il se rangea dans les modérés de l’opposition mais ne voudra jamais devenir sénateur. Il approuva la motion de censure et devint aussi populaire auprès des Centralistes de Koeve. Il devint Commissaire aux affaires extérieures au Sénat et en 1983 il fut désigné pour rejoindre le gouvernement de Othorion Zvar Koeve pour apaiser les modérés, il devint ainsi Doge et les modérés le suivirent en entrant dans la majorité. En réalité le Chancelier lui laissait peu d’initiative et lorsqu’il menaça de démissionner, Koeve fut destitué par le Suprême Conseil Constitutionnel qui rendit son mandat invalide. Vickus Grant fut alors appelé pour assurer une présidence courtoise.

Chancelier courtois

Il devint rapidement populaire pour son sens du consensus et le Sénat vota finalement le prolongement de son mandat qui dura 4 ans. La constitution lui laissant peu de pouvoirs en politique intérieure il assura une politique extérieure ferme et très dirigée notamment en organisant le Sommet de Santiago II qui fut largement salué par la communauté internationale en but de résoudre la Crise de Belteralis. Son mandat prit fin en 1990.

Sous le Directoire

Fort de sa popularité, il présida le Conseil des Moffs et malgré son soutient aux décentralistes il se montra très critique vis-à-vis de la politique d’Aaron Lynn-Thoden et s’opposa publiquement à la politique du « laisser faire » de Lyon Maxence. En 1992 lorsque éclata la guerre civile il devint un farouche opposant à Cyprius Dante et c’est encore sa popularité qui poussa Ranth DeKleus a l’appeler comme membre du Directoire. Il se montra très critique et préconisa un système moins centralisé. En 1995, Joshua DeVen démissionna suite à l’affaire des Anti-Directoriens et Vickus Grant fut appelé comme Directeur pour apaiser les tensions et sauver le Directoire. Il prôna un « renouveau » : il fixa la capitale à Aldera - comme sous la Chancellerie - et instaura plusieurs mesures centralisatrices en promettant une « décentralisation sur le long terme ». En politique extérieure il prôna une relative neutralité d’Alderande contre l’avis de la Chambre des Six Cent qui préconisait des interventions militaires et une politique extérieure plus ferme. Il se montra audacieux et ferme : « Alderande ne peut pas prétendre être forte vis-à-vis du monde tant qu’elle n’est même pas capable de se diriger elle-même » déclara-t-il devant la Chambre.

Vickus Grant ne put se maintenir à la tête du Directoire que 7 mois. A la sortie du Palais Lhumbertin il fut assassiné par un activiste anti-Directorien.

Politique

Inscrit dans la lancée politique d'Alemoth Darashka, Vickus Grant est la personnalité la plus adulée par le camp des Modérés bien qu'il reste une personnalité politique très à part et orginale pour son « centrisme de conviction » qu'il opposait au « centrisme opportuniste ». il resta populaire toute sa carrière politique grâce à sa capacité à instaurer des consensus et se posant loin des conventions politiques. Il reste dans l'histoire politique un homme politique qui s’opposa souvent au changement : c’est après sa présidence courtoise que la Chancellerie commence à vaciller avec Lynn-Thoden et c’est après son assassinat que Cyprius Dante profita de l’impopularité du Directoire pour instaurer le Consulat.

Précédé par Vickus Eanor Grant Suivi par
Othorion Zvar Koeve Chancelier courtois d'Alderande (1986 - 1990) Aaron Lynn-Thoden
Précédé par Vickus Eanor Grant Suivi par
Joshua DeVen Directeur (1994 - 1995) Cyprius Dante

Voir aussi…

- Alderande
- L'Histoire d'Alderande
- La Chancellerie d’Alderande
- Le Directoire

- Othorion Zvar Koeve
- Joshua DeVen
- Pavel Vendy'is
- Guil Macgens

Unless otherwise stated, the content of this page is licensed under Creative Commons Attribution-Share Alike 2.5 License.